Focus: Les réseaux sociaux en 2019

Publié le 30 septembre 2019 par Adrien Saint

Statistiques Mondiales

 

Si l’on regarde l’évolution des différents réseaux sociaux sur les trois dernières années, on constate une chose au premier coup d’oeil: Facebook n’est plus leader incontesté, à moins que l’on ne parle du groupe.

En effet, la plateforme elle même avait creusé un écart considérable en termes d’utilisateurs actifs, mais c’est faite rattrapée par Youtube, Whatsapp et Instagram. Mais en cumulant les différentes possessions du groupe (qui inclut donc Whatsapp et Instagram), Facebook est bien évidemment encore maître dans le domaine.

La plupart des autres réseaux se voient stagner, comme Linkedin, Twitter ou Skype, et certains chutent, tel Snapchat ou QQ.

Malgré une suprématie de Facebook, tous les réseaux semblent faire face à une baisse de croissance. Alors qu’en 2017 le nombre de comptes augmentait de 21% par an, en 2018 cette croissance fut de 13% et en 2019, elle a ralentit encore pour atteindre le 9%.

De même, la population semble passer de moins en moins de temps sur les réseaux sociaux, même si les chiffres paraissent dérisoirs: En 2017 la moyenne était de 2h22 par jour et en 2019 elle est descendue à 2h16. En tête depuis plusieurs année, les habitants des Philippines sont ceux qui passent le plus de temps sur les réseaux sociaux. Ils y passent plus de trois fois plus de temps que les Français qui y passent en moyenne 1h16.

Facebook a atteint 2 414 millions d’utilisateurs actifs au Q2 2019. Une évolution positive comparé à 2 234 millions au Q2 2018 et 1 936 millions au Q2 2017.

Côté parité, Facebook a une part d’utilisateurs masculins nettement supérieure aux utilisatrices, qui ne représentent que 42%, contre 58% pour les hommes. De façon non surprenante, la population sur Facebook vieillit et la part démographique qui augmente le plus est celle des hommes au dessus de 45 ans.

En parallèle, nous avons choisi de comparer Facebook à Instagram, qui est le deuxième réseau social avec 1 100 millions d’utilisateurs, et dont la statistique clé est son taux de croissance situé à +38% (Q2 2019 par rapport au Q2 2018). L’audience y est également mieux répartie avec une parité parfaite homme femme. Instagram est également plus jeune que Facebook, avec 71% de ses utilisateurs ayant moins de 35 ans, contre 65% pour Facebook.

Autre fait intéressant qui nous aurait choqué il y a 10 ans de cela: 60% des vidéos y sont vues sans son!

 

Zoom sur la France

 

Sans surprise, Facebook domine les débats en France aussi. Tout comme au niveau mondial, Twitter reste sans croissance, et Snapchat s’effondre à -10%.

En termes de profiles d’utilisateurs, le Facebook français est composé d’une population plus agée que la moyenne. 50% des utilisateurs ont moins de 35 ans, soit 15% de moins qu’au niveau mondial. Autre fait à noter: 27% des pages Facebook s’appuient sur les pubs Facebook en 2019, contre 33% en 2018.

Instagram de son côté a une croissance moindre en France comparé au reste du monde mais se situe malgré tout à +6.3% et compte désormais 17 millions d’utilisateurs.

 

 

Annonces / à venir

 

Facebook serait sur le point de faire une refonte majeure de son site, en mettant l’accent sur les groupes et events.

Autre annonce majeure, la possibilité de regarder des vidéos simultanément avec des amis, ce qui constitue une extension intéressante mêlant les fonctionnalités de visionnage existantes: le live et le stream normal.

Les entreprises utilisant Messenger se verront dotés d’un système intuitif de mise en place de chatbot, et les efforts de Facebook sur leur messagerie ne s’arrêtent pas là puisqu’ils vont améliorer considérablement la performance de Messenger: l’application devrait être sept fois plus légère et deux fois plus rapide.

Dans la continuité de ses intégrations e-commerce, Facebook proposera un checkout au sein même de Facebook, afin de centraliser l’expérience d’achat sans rediriger les utilisateurs hors de la plateforme.

Whatsapp a été racheté par Facebook il y a quelques années et devrait voir des pubs arriver à la manière des placements annonceurs sur Messenger d’ici début 2020. La messagerie devrait voir son screen Status amélioré car il devrait également incorporer de la pub sur ce qui deviendrait l’équivalent du système Story d’Instagram.

Côté monétisation, le pilote testé en Inde sur l’incorporation d’une solution de paiement a pris fin et y sera officiellement lancé sous peu.

Tout comme de nombreuses application, le dark mode devrait faire son apparition, ainsi que le login par Touch ID (empreinte digitale).

De son côté Instagram teste en ce moment des posts Shopping en tant que pubs, et développe de quoi contrer Tik Tok avec un principe d’overlay musique/voix pour ses stories.

restez
informés

Abonnez-vous à notre newsletter pour être certain d’avoir un autre regard sur le numérique, vu dans haut, en panoramique !